Test adn de paternité : le dépôt d'échantillons non standards Votre webzine gratuit

Accueil :: Sciences :: Test adn de paternité : le dépôt d'échantillons non standards

Test adn de paternité : le dépôt d'échantillons non standards









 

  Recopiez cet article

  Envoyez cet article à un ami

  Imprimez cet article

  Ajoutez aux Favoris

La méthode standard de prélèvement des échantillons chez les personnes à examiner se fait à l'aide de tiges de prélèvement buccal. Les tiges de prélèvement buccal sont relativement faciles à utiliser et n'occasionnent aucune douleur puisque le procédé demande de simplement frotter la tige contre la paroi intérieure de la bouche afin de prélever des échantillons de salive. En plus, elles peuvent être facilement envoyées par la poste au client quand celui-ci commande un test. Elles sont par conséquent un moyen excellent d'obtention d'ADN pour chacun.

Cependant, il arrive qu'il soit parfois impossible d'obtenir directement un échantillon provenant d'une personne, comme par exemple dans le cas d'une personne disparue ou décédée ou d'échantillons prélevés sur une scène du crime. Il convient par conséquent d'utiliser dans ce cas des échantillons alternatifs (appelés non standards), pour obtenir l'ADN de cette dernière.
La liste suivante fournit des informations sur un certain nombre d'échantillons non standards pouvant être utilisés pour le test ADN.

1. Échantillons biologiques directs
Les test ADN avec les cheveux
Les cheveux prélevés doivent conserver leur racine ou follicule. Les cheveux qui sont coupés ne produiront aucun ADN significatif. Lorsque l'on rend l'échantillon de cheveux, l'on doit veiller à ne pas toucher le follicule pour éviter toute contamination. Les cheveux peuvent être envoyés par une enveloppe normale en plastique ou en papier et clairement marquée échantillon non standard. Le laboratoire exigera au minimum 6-10 cheveux (ou plus si possible) selon la disponibilité. Plus il y a des cheveux disponibles, plus il est possible d'obtenir de meilleurs résultats du test de paternité ADN.

Le sang

Les prises de sang peuvent être de diverses formes à savoir le sang prélevé ordinairement, les taches de sang sur du papier ou autre matériel (tissus, habits ou meubles), desséché etc. Le sang jusqu'à l'apparition des tiges de prélèvement buccal fut l'échantillon le plus utilisé pour les tests ADN. La méthode de prise de sang est de nos jours rarement demandée car celle par frottis buccal n'est ni douloureuse ni invasive. Le sang frais envoyé par tube normal est plus que parfait comme échantillon pour obtenir de l'ADN. Dans les cas où le sang prélevé est celui d'une tache sur un quelconque matériel, le résultat du prélèvement dépendra de l'état du sang et du fait qu'il ait été exposé ou non à toute contamination possible telle que les éléments extérieurs, la contamination humaine et/ou les agents chimiques.

Les ongles

Il est également possible d'obtenir de l'ADN à partir des ongles. Les ongles fraîchement coupés sont les mieux adaptés pour obtenir un bon résultat. Les ongles sont généralement recommandés (à part les cheveux) dans les cas où la personne est récemment décédée. Il est important de manipuler les ongles avec moins de contact direct possible pour éviter toute contamination. Les ongles peuvent être envoyés par une enveloppe normale en plastique ou en papier et clairement marquée échantillon non standard.

Le sperme

Dans le cas du sperme liquide, il est recommandé de prélever l'échantillon avec un coton-tige et le laisser sécher à l'air libre pendant environ une heure. Dans le cas de taches sèches de sperme, soit envoyer le tissu directement au laboratoire ou absorber la tache à l'aide d'un coton-tige propre humidifié à d'eau distillée. Le laisser sécher ensuite à l'air libre pendant environ une heure. Les échantillons peuvent être envoyés par une enveloppe normale en plastique ou en papier et clairement marquée échantillon non standard.

Les os

L'échantillon des os est l'un des éléments les plus difficiles à manipuler pour extraire l'ADN et tous les laboratoires d'ADN n'offrent pas ce genre de service. La probabilité d'une bonne extraction dépendra de l'état des os (par exemple période écoulé depuis le décès de la personne, comment est-ce que le corps a été conservé, etc). Il est généralement recommandé de prélever comme échantillons, des fragments provenant de l'intérieur du fémur ou de l'humérus et pesant approximativement 2g par personne. Il est aussi conseillé que le laboratoire chargé de la manipulation de l'échantillon soit contacté pour discuter du cas avant de prendre l'échantillon. La collecte d'échantillons devrait être effectuée par un personnel sanitaire.

2. Eléments de touts les jours pouvant contenir de l'ADN pour un test

Le mégot de cigarette

Les mégots peuvent être une excellente source d'ADN si l'échantillon n'a pas été contaminé. Plus la cigarette a été fumée plus l'ADN est susceptible d'être disponible. Si la cigarette a été partagée il est probable d'obtenir un profil ADN mélangé, dans ce cas une analyse spécialisée est requise pour séparer les profils. Le client devrait s'assurer que l'échantillon n'est pas été manipulé par le bout utilisé pour inhaler la fumée. L'idéal serait qu'il fournisse 2-4 mégots de cigarette si possible. Le mégot peut être envoyé par une enveloppe normale en plastique ou en papier et clairement marquée échantillon non standard.

Brosse à Dents

Une brosse à dents peut être une bonne source de d'ADN si l'échantillon n'a pas été contaminé. Plus la brosse à dents a été utilisée plus l'ADN est susceptible d'être disponible. Si la brosse à dents a été partagée il est probable d'obtenir un profil ADN mélangé, dans ce cas une analyse spécialisée sera requise pour séparer les profils. Le client devrait s'assurer que l'échantillon n'est pas été manipulé par les extrémités des brins pour éviter toute contamination. La brosse devrait être par la suite séchée à l'air sec pendant environ 30-60 minutes pour s'assurer qu'elle l'est correctement avant de l'expédier au laboratoire. La brosse à dent peut être envoyée par une enveloppe normale en plastique ou en papier et clairement marquée échantillon non standard.

Enveloppe et timbre

Les enveloppes et timbres utilisés avec la salive peuvent être une source d'ADN pour le test de paternité. Cependant, la probabilité d'obtention de bons résultats sur ce type d'échantillon est très vague puisqu'il n'est pas possible de toujours savoir si le timbre et l'enveloppe ont été utilisés avec la salive ou pas. Dans le cas où il n'y a eu aucun contact avec la salive du sujet, il est clairement impossible d'obtenir de l'ADN. Pour cette raison, ce type d'échantillon est généralement classé comme ayant un faible taux de réussite d'extraction. Il est important lors du dépôt de l'échantillon de s'assurer de ne pas toucher la surface collante et le dos du timbre pour éviter toute contamination possible.

Chewing-gum

Le chewing-gum peut être une bonne source d'ADN si l'échantillon n'a pas été exposé à des agents contagieux. Le chewing-gum sans sucre est préféré par rapport au normal. Il est important de ne pas essayer de toucher le chewing-gum avec les doigts pour éviter toute contamination. Le chewing-gum peut être envoyé par une enveloppe normale en plastique ou en papier et clairement marquée échantillon non standard.

Si vous voulez discuter votre cas de test adn cheveux ou le test de paternité, visitez le site

www.easydna.fr


par Marc Lenoix (31/03/2009) - 1311 mots

Marc Lenoix a été engagé dans les tests ADN pour un certain nombre d'années. Visitez le site Internet : www.easydna.fr


 Je veux recopier l'article

 Envoyer l'article à un ami  -  Imprimer l'article



Les fonctions du néphron de reinComprendre transe médiumniqueDangereuses de la faune australienne - comment éviter de se In TroubleComment construire une table de pokerÉtude de distance : Comment travailler et étudier en même temps ?TEFL et ESL jeux de société pour la salle de classeEugénie et le futur des espèces humainesDirectives sur choisir un précepteur à la maisonComment augmenter la puissance psychique interneTechnologie et l'impact sur l'instruction
Découvrez d'autres articles :

  • Test adn de paternité : le dépôt d'échantillons non standards    par Marc Lenoix
  • Le réchauffement atmosphérique.    par Axel Marit
  • Les mystères de la vie : les molécules    par Taless
  • Le soleil de nos vies    par Franck Sublum
  • L'adn décrypté    par Franck Sublum
  • L'utilisation de composites en aérospatiale    par V. Lavoie



  • © 2018 Fruitymag